Jean Falsanisi

La peinture de Jean Falsanisi évolue constamment. S'il peint depuis très longtemps, il est une autre activité artistique qu'il affectionne depuis très longtemps également: le dessin type bande dessinée.

C'est en admirant une peinture de Jérôme Bosch que Jean Falsanisi s'est dit qu'il serait sûrement possible de concilier ces deux modes d'expression sur un même support. 

Les peintures de Jean Falsanisi sont un reflet assez exact de sa personnalité.

Peindre ou dessiner lui procure une joie profonde, accentuée par le sentiment d'être à sa place dans le moment présent ; un véritable sentiment de liberté. 
Les peintures de Jérôme Bosh ainsi que les représentations de l'enfer de Dante sont une source de fascination. A partir de cette inspiration, Jean Falsanisi élabore des expériences picturales diverses. La toile constitue un "espace de grand défouloir", où, avec une certaine liberté, l'artiste se laisse aller à représenter sa vision de la société et du monde ; représentations où se mêlent des éléments symboliques teintés d'humour, des hiéroglyphes, des hyérographes, des "trucs et des machins" non étiquetés....

Cette vision n'est pas forcément très glamour, à l'image de notre société. 

Tout cet amalgame symbolique aboutit à un joyeux chaos pictural et permet une lecture à plusieurs niveaux, selon les propres représentations de chacun, selon l'humeur du moment, selon son état d'esprit actuel.

Jean Falsanisi sculpte également des totems. Il a toujours éprouvé une grande attirance pour les objets oblongs dressés vers le ciel, mais également pour les totems des Arts premiers, Aborigènes entre autres.

  • GalerieArtefact@ArtContemporainMetz
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Logo Artsy