Jérôme Royer

Biographie:

Depuis son plus jeune âge, Jérôme Royer a toujours dessiné.

Guidé, peut-être par un oncle peintre…  A l’école, il avait déjà la reconnaissance de ses professeurs et de son entourage. Pour lui, l'art, à cette époque,  était un passe-temps et un moyen de s’exprimer. Il continue ses études et se dirige vers la filière du bâtiment. Au baccalauréat, il choisit l'option art et fut un des rares à recevoir un très bon résultat.

Les réseaux sociaux furent réellement le déclencheur de son parcours artistique. Après avoir posté quelques dessins il est encouragé par de nombreux admirateurs.

Il  dessine de plus en plus : un par semaine puis un par jour, puis plusieurs par jour… Grâce à tous ces encouragements il découvre enfin, la peinture, et plus particulièrement l'aquarelle. Lors de la crise financière, il eut moins de travail ce qui lui a permis de perfectionner sa peinture, de trouver des endroits pour exposer... C’était comme si l'univers l’aidait à devenir un artiste. “Nous aurons le destin que nous aurons mérité.” disait A. Einstein.

Les arts martiaux, particulièrement l’aïkido et le tai chi chuan, sont très important dans son développement artistique. Il manie son pinceau d’un geste sûr et utilise le mouvement et l’énergie pour rendre vivant ses tableaux ; il jette la peinture d’un mouvement sec ; il fait glisser son pinceau sur la toile avec légèreté, il écoute son cœur.

Jérôme Royer mélange une peinture fine et détaillée avec des courbes stylistiques intuitives et spontanées. Ses recherches autour de la méditation quantique et d’une autre vision du monde l’amène à mettre l’homme au centre de son travail et à le transporter dans un autre espace.

Ses œuvres sont un mélange de figuratif et d’abstrait. Sa philosophie est basée sur l’équilibre du Ying et du Yang et de l’interconnexion des êtres et de l’univers.

Sa démarche Artistique​:

Les peintures de Jérôme Royer sont le résultat d’une méditation quantique. Avec son pinceau, il crée un lien entre la structure et la déstructuration. Avec son couteau, il crée un univers où dialoguent la forme et la couleur. 
Il transforme la réalité ; c’est un voyage incessant entre le figuratif et l’abstrait.

Son travail se base principalement sur le portrait ; il l’étudie, le modifie et le mélange avec l’irréel. En définitive, il change son état à l’image d’un saut quantique : les peintures de Jérôme Royer sont sa représentation Quantique de notre univers.

Jérôme Royer pratique la boxe, la méditation et le tai chi chuan ; ces 3 pratiques différentes sont complémentaires et contribuent à son équilibre.

Il en est de même avec la peinture. Jérôme Royer utilise l’acrylique pour  son côté puissant et fort (boxe), l’encre de chine pour le travail de concentration et d’instantanéité (méditation) et l’aquarelle pour cette légèreté du mouvement (Tai chi chuan).

  • GalerieArtefact@ArtContemporainMetz
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Logo Artsy